• Cordes, La maison du Grand Ecuyer

     

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    Cordes, La  maison du Grand Ecuyer

    La  maison du Grand Ecuyer

     

     

     

    La cité aux cinq enceintes et cent ogives.

     

     

     

     La maison Séguier, classée monument historique en  octobre 1907.

     

     

     

    « La légende veut que  Cordes fut le lieu de repos pour le comte

     

    Raymond VII de Toulouse au cours de ses  chasses dans les environs.

     

    Il n’en est rien ! »

     

     

     

     Il est probable  que se soit Propère Mérimée, inspecteur des Monuments historiques, frappé par décoration et  l'ancienneté de la maison Séguier  qui lui donne le nom de maison du Grand Ecuyer… et à deux autres maisons de riches marchands, aux façades encore plus grandioses maison du grand Fauconnier et maison du grand Veneur.

     

    Pour la maison Séguier « Il semble, en outre, que le grès employé à cette construction a été choisi d'une qualité hors de pair, tant sa surface est restée pure, au point qu'on la croirait fraîchement   travaillée »  Charles Portal

     

     

     

     La maison du Grand Ecuyer, sise  Grand-Rue Raymond VII, acheté en 1979 par Yves Thuriès pour y installer le premier restaurant étoilé de Midi-Pyrénées qui a vu défiler les grands ce monde : Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Albert camus, François Mitterrand, la reine d'Angleterre, l'empereur du Japon... Fermé en 2010 pour une sombre affaire de  provenance des truffes qu'Yves Thuriès utilisait (il sera relaxé de cela) l’interieur du  restaurant et de l’hôtel sont restés tel quel attendant un repreneur encore aujourd’hui..

     

    « A Cordes, tout est beau, même le regret »

     

    Albert Camus

     

    Qui  a résidé dans ce bijou gothique.

     

     

     

    La maison du grand Ecuyer : « Un cheval assis sur sa façade l’a fait attribuer à un grand écuyer »

     

    « Au rez-de-chaussée, cinq arcades donnent sur la rue. Au premier étage, deux paires de baies géminées à colonne sont surmontées d'un oculus triangulaire. Le second étage est occupé par deux groupes de deux paires de baies géminées. Les chapiteaux des petites colonnes sont ornés de feuilles de chêne et de glands

     

    De nombreuses sculptures représentent des animaux, (lion, lapins, chien, bœuf...) des personnages (joueur de cornemuse, guerrier, joueur de violon...) et des êtres fantastiques. (chimère, bête à tête de chien et queue de lézard, chimère à ailes de chauve-souris...) Une partie des sculptures ressemble à des gargouilles, mais leur situation à mi-hauteur ne leur laisse qu'un rôle décoratif »

     

    « Cordes La porte des OrmeauxBrebis Roquefort »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Mars à 08:20

    Magnifique village mis en valeur avec  son passé chargé d'histoires..

    Bon weekend ....Jacques

    2
    Dimanche 8 Mars à 09:05

    j'y suis allé il y a très longtemps

    Un bon souvenir

    Bon dimanche

    3
    Dimanche 8 Mars à 12:00

    Toujours beaucoup de plaisir à te lire , maintenant la maison de l’Écuyer , jolis clichés et vidéo de ses belles sculptures animalières .

    Bonne journée Michel, moi je soigne une bronchite +++ , pas marrant mais pour le confinement on ne fait pas mieux ..

    Bises amicales de Christiane et merci pour ce merveilleux partage ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :