•  

    La sortie des Marmottes

    La sortie des Marmottes

    La sortie des Marmottes

    La sortie des Marmottes

    La sortie de Marmottes

     

    Cette année nos amies les marmottes étaient  vers le 15 avril d’hirenation, mais nous ont fait un retour sous terre quelques jours  début mai froid oblige .. Heureusement aujourd’hui elles  sont de retour au soleil .. Oui elle siffle, va se cacher, mais comme elle est curieuse et si l’homme patient se pose à quelques mètres et ne bouge, madame revient  manger et prendre le soleil …Le bruit ne semble l’incommoder  seul les gestes brusques l’incommodent. 

     

    Dans le Vercors la marmotte a était réintroduite par l’homme en 1970, elle vient de la haute Maurienne. Depuis  « sa présence a favorisé le retour naturel, sur le Vercors, de son prédateur l’aigle royal »

     

    On me dit : « La marmotte hiberne pendant 5 mois et demi. En automne, elle mange énormément pour constituer les réserves de graisse qui lui permettront de survivre. Pour ne pas brûler ses réserves trop vite, elle vit au ralenti. Sa température corporelle chute à 7 degrés et son cœur ralentit, aux alentours de 4 ou 5 pulsations par minute. Elle se réveille environ toutes les quatre semaines pour faire ses besoins. S'il fait moins de 3 °C sous terre, la marmotte doit se réveiller et bouger pour ne pas mourir de froid. » La marmotte est  caecotrophe, c’est-à-dire qu'elle digère deux fois ses aliments en ingérant certaines de ses propres crottes…

     


    4 commentaires
  •  

    Quand l’oiseau regarde l’homme

    ) Quand l’oiseau regarde l’homme

    ) Quand l’oiseau regarde l’homme

    ) Quand l’oiseau regarde l’homme

    ) Quand l’oiseau regarde l’homme

     

     

     

    J' 

    J'ai jamais eu les pieds sur terre..
    J'aimerai mieux être un oiseau..
    J'suis mal dans ma peau..

    J'voudrai voir le monde a l'envers..
    Si jamais c'était plus beau..
    Plus beau vus d'en haut...
    D'en haut..

    J'ai comme des envies de métamorphose,
    Je sens quelque chose,
    Qui m'attire, qui m'attire, qui m'attire,
    Vers le haut...
    Gregory-Lemarchal

    mais eu les pieds sur terre..
    J'aimerai mieux être un oiseau..
    J'suis mal dans ma peau..

    J'voudrai voir le monde a l'envers..
    Si jamais c'était plus beau..
    Plus beau vus d'en haut...
    D'en haut..

    J'ai comme des envies de métamorphose,
    Je sens quelque chose,
    Qui m'attire, qui m'attire, qui m'attire,
    Vers le hautGregory-Lemarchal

     

    Laisse moi m'envoler demandait l’Homme, - Tu vas te perdre, répondait l'oiseau ,

     

     

     

    Il  vint une idée à Dédale : « Le roi Minos peut bien m’interdire la terre et la mer, mais il n’a aucun pouvoir sur les airs. »

     

     Dédale  fit une paire d’ailes,  la mit, se souleva dans l’air et y plana.

     

     Il remuait les ailes exactement comme il l’avait vu faire aux oiseaux, et miracle, il volait !  Son fil Icare battit des mains de joie. « Fais-moi deux ailes, père », s’écria-t-il

     

    Dédale fit alors une seconde paire d’ailes et apprit à son fils à voler. «Je t’avertis Icare pas d’imprudences ! Vole à mi-chemin entre le ciel et la terre. Si tu t’élèves trop, le soleil te brûlera les ailes. Si tu voles trop bas, la mer les mouillera. Suis-moi et tout ira bien. »

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

    Plutoniques magmatiques rochers …. Le Sidobre !!!

     

     

     

     

     

    Là, nos pierres  gardent la trace  d’inimaginables convulsions.. D’arrangements apocalyptiques, de fantastiques danses de dolmens…aujourd’hui à jamais figés dans une adoration muette ??? Paysage…  « Des pierres vivantes » au pied des monts de Lacaune.

     

    «  La pluie céleste de Jupiter »

     

    Peut-on traverser le Tarn   sans visiter  Sidobre l’entre chaos et cosmos.. !!!

     

     

     

    « La croûte continentale de la planète est formée pour l’essentiel par du granite et ses roches associées… ».

     

    Roche plutonique magmatique à texture grenue,  le granite se caractérise par sa constitution en minéraux: quartz, feldspaths potassiques et plagioclases, micas.

     

     Matériau résistant il est très utilisé en construction, dallage, décoration, sculpture, sous l'appellation « granit ».

     

    Les entreprises du Tarn transforment des blocs de granit du monde entier. Le granit du Sidobre y joue un rôle majeur ...On en retrouve sur les Champs-Elysées, au World Trade Center de Shangaï, à l’aéroport de Francfort  il a séduit le monde entier.

     

     

     

    En Sidobre c’est le « mystère » du  hasard qui  a donné ces magnifiques  formes ?

     


    4 commentaires
  •  

    Lacaune     la véritable "Histoire" de  Joseph

    la véritable "Histoire" de  Joseph !      oui Joseph ??

     

    "Cette histoire est celle de Joseph : un garçon sauvage retrouvé dans les bois de la Bassine, à quelques kilomètres de Lacaune. Une partie du musée local lui est consacré et un sentier de promenade lui est dédié. Son aventure surprenante, tous les habitants pourront vous la raconter. Mais attention, les Lacaunais sont susceptibles. Évoquer avec eux Victor,  L'enfant sauvage de l'Aveyron, mis en scène par le cinéaste François Truffaut, pourrait les froisser. Car dans le petit village chacun sait que Joseph et Victor ne sont qu’une seule et même personne. Et que le célèbre garçon est bien originaire des Monts de Lacaune. Pas du département voisin !"

     

     

     

    Tout commence à la fin du XVIIIe siècle. Des bucherons trouvent un jeune garçon dans la forêt. Des villageois l’avaient déjà aperçu. Mais cette fois, ils parviennent à l’approcher et à le ligoter. Joseph, l’enfant sauvage du Tarn vient d’être découvert. Dominique Calas, professeur d’histoire-géographie, s’est passionnée pour ce cas d’école. « Il a été retrouvé nu et avait une grosse cicatrice à la gorge, d’une quarantaine de centimètres. Les scientifiques de l’époque ont estimé que Joseph avait 12 ou 13 ans. » Loin d’être une légende locale, le petit garçon a bien existé. Le mystère reste pourtant entier : qui était-il ? Comment a-t-il grandi dans les bois ?

     

    « Dans un village, il y en a toujours un qui en sait plus que les autres. J’ai toujours entendu dire que c’était l’enfant illégitime d’une Dame noble. Comme on disait à l’époque, c’était un bâtard. » Jean a 90 ans et a vécu toute sa vie à Lacaune. Cet ancien maire a entendu beaucoup de choses sur l’enfant sauvage, mais rien qui n’ait pu être vérifié. Sa version est celle des anciens du village. Geneviève a elle aussi son idée sur la question. « C’était le fils d’un seigneur avec une servante ou une paysanne, qui a été abandonné dans le bois ? » Quelques nuances entre les deux histoires mais une même idée : celle d’un enfant illégitime.

     

     

     

    " Les autorités communales s’interrogeaient sur les origines du garçon. ...dans l’espoir que quelqu’un le reconnaisse, elles l’exposent à plusieurs reprises sur la place du village. Personne ne sait rien, personne ne dit rien. Après s’être une nouvelle fois échappé, trois chasseurs confient Joseph à une veuve. Celle-ci réussit à l’affubler d’une vieille chemise et à lui faire manger des pommes de terre."...                                                                                               « Dans les bois, Joseph se nourrissait de glands, de racines. Il semblerait qu’il pouvait flairer ses aliments. Comme un animal, il marchait à quatre pattes et ne craignait pas le froid. » Dominique Calas a consulté les rapports et récits des scientifiques de l’époque. Pierre Joseph Bonnaterre est le premier, en 1800, a avoir étudié le garçon. Ces conclusions insistent sur la capacité d’adaptation de l’enfant dans les bois. « On comprend l’émotion que provoqua cette nouvelle et l’intérêt qu’offrait à une société civilisée la découverte de cet enfant : trouvé nu au milieu d’une forêt, venu on ne sait d’où, victorieux on ne sait comment des rigueurs des hivers ou des attaques meurtrières des bêtes sauvages. »

     

    D’autres scientifiques vont se pencher successivement sur son cas. Certains comme le professeur Pinel voient en Joseph « un enfant idiot ». Le docteur Jean Itard, lui, s’oppose à l’internement de l’enfant dans une institution d’aliénés. Pour Dominique Calas, beaucoup de questions se sont posées sur la santé de Joseph. « Il ne parle pas, certains se demandent même s’il est sourd. Il est aussi insensible au feu qu’au froid. Une hypothèse avance que Joseph aurait pu être un enfant autiste, abandonné à cause de sa maladie. C’est très plausible. »

     

    L’enseignante semble convaincue par cette dernière théorie, même si elle reconnaît que l’abandon après tentative d’infanticide reste possible. « La grande cicatrice sur sa gorge peut laisser penser que quelqu’un ait essayé de l’égorger puis l’ait abandonné dans les bois. » Une seule certitude : l’enfant n’a pas été jeté dans la nature dès sa naissance, mais vers l’âge de cinq, six ans. Ce qui explique plus facilement sa survie.

     

    Plusieurs siècles sont passés et Joseph, devenu Victor, reste toujours un mystère. Il est peu probable que les réponses à ces questions soient découvertes un jour. Mais qu’importe les incertitudes, la légende de Joseph fascine encore les Lacaunais. Ils continueront à transmettre aux nouvelles générations l’histoire de Joseph, l’enfant sauvage de la région.

     

    Pour plus d’information, lire l’ouvrage de Thierry Gineste : "Victor de l’Aveyron dernier enfant sauvage, premier enfant fou". Ce livre rassemble tous les documents connus à ce jour concernant Victor de l’Aveyron, publiés dans leur version intégrale

     

     

     

    Comment peut-on écrire  en 2016  cela: 

     

     " Je joue avec l’Enfant Sauvage" . mais encore.  "ose redevenir un enfant sauvage "  ??  au  bois de la Bassine

     

        Suite à  "Un des événements les plus insolites qui se soit produit dans notre région des Monts de Lacaune,... c'est incontestablement la découverte puis la capture... En 1798, dans les bois de la Bassine, des chasseurs découvrent un enfant âgé d’une douzaine d’années. Appelé Joseph, l’enfant est exposé sur la place du Griffoul dans l’espoir qu’on le reconnaisse....La Preuve en est la lettre de l'Administration Centrale de « Rhodez » adressée au Ministre de l'Intérieur Lucien Bonaparte (en date du 14 février 1800) dont l'objet est la réclamation du « jeune enfant trouvé dans les bois de La Caune ».

     

    Lacaune     la véritable "Histoire" de  Joseph

    Lacaune     la véritable "Histoire" de  Joseph

    Lacaune     la véritable "Histoire" de  Joseph

    Lacaune     la véritable "Histoire" de  Joseph

     


    2 commentaires
  •  

    L'église Notre-Dame de l'assomption

     

    "En poussant la porte des temples, des églises et

     

    des lieux de mémoire, le visiteur découvre « l’âme

     

    de ce pays ». La lecture architecturale, historique

     

    et religieuse des édifices délivre des secrets, des

     

    trésors, des instants de vie et des moments d’histoire."

     

     

     

    "D’édits de pacification en édits de révocation, le pays du Sidobre et des Monts de Lacaune souffre des guerres de Religion. Catholiques et protestants s’affrontent et de riposte en riposte, les édifices religieux s’effondrent. Bien plus que seigneurs ou soldats, les fidèles, sur cette terre, meurent ou résistent."

     

    Notre-Dame de l'assomption , construite en 1668 à l'emplacement d'une chapelle du 11e siècle. dans une  architecture typique avec l'utilisation de la pierre brute, le tabernacle, les tableaux de Nicolas Greschny, les vitraux, le lutrin du 17e siècle, la croix du chœur et les colonne du Temple protestant détruit en 1684. L'église abrite un orgue d'esthétique germano-française, œuvre du facteur Gérald Guilhemin, inauguré en 1991.

    Lacaune Notre-Dame de l'assomption

    Lacaune Notre-Dame de l'assomption

    Lacaune Notre-Dame de l'assomption

    Lacaune Notre-Dame de l'assomption

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique