•  

     Le Tigre de l’herbe

     Le Tigre de l’herbe

     Le Tigre de l’herbe

     Le Tigre de l’herbe

    Tigre de l’herbe

     

     

     

    « Tout adepte du "noble art" vous dira qu'il s'agit d'une posture dite de "garde", la seule qui soit apte à générer l'attaque comme la défense. Notre mante est donc plus boxeuse que religieuse. »

     

     

     

     Lorsque le biomimétisme inspire la robotique.

     

     Une équipe de l’Institut de neuroscience de l’université de Newcastle, au Royaume-Uni, a voulu comprendre le fonctionnent de la vision des mantes religieuses, seul insecte à voir en trois dimensions

     

     

     

    Les mantes-religieuses possèdent une vision monochromatique  et stéréoscopique. – (les fovéa sont les taches noires au milieu des yeux composés, cette particularité fait que la bestiole peut rester parfaitement immobile, et donc ne pas trahir sa présence, tout en ayant loisir de guetter l'arrivée d'une proie, d'où qu'elle vienne.)

     

     

     

     La vision de la mante religieuse a la faculté de   développé la capacité à estimer et à déterminer la distance des objets et la profondeur de champ en combinant et en analysant l’information visuelle provenant de l’image perçue par chacun de leurs yeux sous un angle différent : c’est la vision stéréoscopique (aussi appelée 3D). 

     


    3 commentaires
  •  

    Eglise Saint André

     

    En 844, Arestagne  construit une «basilique», en l'honneur de la Vierge ..

     

     Aujourd’hui seul le  portail roman date du XIIe siècle le reste de l’église Saint-André  fut agrandie  par  architecte Tony Desjardins en  1854…

     

    « L'église fait l'objet d'un classement au titre des monuments Historique par  liste de 1840 »

     

    Elle sera  déclassée par un décret du 19 novembre 1947, hormis son portail et colonnes latérales de type roman provençal de l'Ecole d'Arles, le tympan est orné de scènes de la vie de la Vierge.

     

    Ecusson de pierre au-dessus du baptistère divisé en deux parties: celle de gauche porte les armes des de Montchenu et celle de droite des Pagan.

     

     

    Eglise Saint André de Bourg Argental

    Eglise Saint André de Bourg Argental

    Eglise Saint André de Bourg Argental

    Eglise Saint André de Bourg Argental

    Eglise Saint André de Bourg Argental

     

    L’itinéraire Pilatois  de Compostelle passe par Bourg-Argental, Saint-Sauveur-en-Rue et franchissant le Tracol. Il se dirigeait alors sur Riotord et le Velay,

     

     GR65

     


    4 commentaires
  •  

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

    Décollage vers le Vercors

     

     

     

     Voler …. Voler à quelques pas des nuages ..

     

     

     

    Nous voulions   aborder  « la Forteresse » par  les Portes du Royans (Saint Nazaire, Saint-Jean, Saint Eulalie et Pont en Royans)  Mais elle nous  fut  refusée, bien protégée par les orages..

     

     Notre petit Mousquetaire  n’a pu que rendre les armes, et rester à portée de main de ces maudits nuages,  longeant l’Isère de Saint Marcellin au Rhône  entre Nuages et soleil  dans le ballottement des courants d’air….

     

    De magnifiques moments quand même à redécouvrir notre petit monde  vu d’en haut !!

     

     

     

    Le  « haut » plateau du Vercors  domine les vallées des rivières  Isère,  Drac,  Drôme…

     

    « La Forteresse » culmine à 2 341 m, ses falaises ont été percées de routes assez tard  ( 1843, 1893 )  Ce  plateau aux 15 cols (de 1000 à 1400m) à longtemps vécu  du charbon de bois et de l’élevage. Aujourd’hui c’est du tourisme, de sa mémoire et  par son parc que le Vercors est reconnu…

     


    3 commentaires
  •  

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat

    Les Monts du Pilat,

     

      Ce massif montagneux des contreforts du Massif Central  culmine à 1 431 mètres d'altitude au  Crête de la perdrix est une  zone de moyenne montagne  désignée sous le terme monts du Pilat

     

    Les monts du Pilat touchent les  départements : Loire,Haute-Loire, Ardèche, Rhône, Isère,

     

    La prospérité de la forêt de Taillard fut l’exploitation des bois d’étayage pour les mines de Saint-Etiènne ce vaste massif boisé de l’étage montagnard du Pilat déborde sur les communes voisines de Saint Sauveur en Rue (42), Riotord (43), Saint Julien Vocance (07) et Vanosc (07).

     

     

     

    La Maison dans la Nature  de Burdignes :

     

    Elle se situe presque au bout de la route, au début de la forêt et de ses nombreux chemins de balade

     

    « Un lieu idéal pour tous les amoureux de la nature »

     

     

     

    Forêt de Taillard : ce vaste massif boisé de l’étage montagnard du Pilat déborde sur les communes voisines de Saint Sauveur en Rue (42), Riotord (43), Saint Julien Vocance (07) et Vanosc (07).

     

     

     

    Entre Bourg Argental et le col du Tracol  sur l’ancienne voie ferrée de 1884 Firminy Saint-Rambert-d'Albon pour  le charbon. Les nombreux tunnels de cette rampe  abritent 5 espèces de chauve-souris…

     

     

     

    Les 3 GR :.

     

    GR65 : Il  reprend  l'ancien tracé de la ligne ferroviaire, elle suit le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle Via Podensis  d’Est en  Ouest  ( Genève, le Puyen Velay, Roncevaux)

     

     

     

    GR42 : lui croise le GR65 au niveau du hameau du "Cognet",  Nord  Sud de Saint-Étienne  il traverse l'Ardèche pour se rendre à Avignon.

     

     

     

    GR7 : Va du Ballon d’Alsace en Andorre  il traverse le Pilat sur 35 Km  pour joindre Saint-Agrève. 

     


    2 commentaires
  •  

    Langeac Mise au Tombeau

    Langeac Mise au Tombeau

    Langeac Mise au Tombeau

    Langeac Mise au Tombeau

    Langeac Mise au Tombeau

    L'église Saint-Gal  de Langeac remonte au XIVe siècle pour la partie la plus ancienne constituée du chœur et du clocher.( Ce dernier, muni de gargouilles, débutant par un plan carré se termine par une forme octogonale et est formé de trois salles superposées, voûtées par des arcatures finissant en culs-de-lampe, à l’intérieur de l’église, le plus intéressant est une mise au tombeau en bois polychrome du XVe siècle et les fonts baptismaux du XIIe siècle)

     

     

     

    « Le motif de la mise au tombeau apparaît à la fin de la période médiévale, aux XV e et XVI e siècles, où la représentation de la mort était omniprésente, inspiré du théâtre des Mystères, il est aussi présent dans l'art populaire avec les représentations du chemin de croix ».

     

     

     

    «Autour du tombeau du Christ et du corps inanimé, d'une rigidité cadavérique appuyée, les personnages sont pour certains richement habillés ; Marie-Madeleine porte une robe à la taille marquée et des bijoux inspirés de l'art courtois. Les vêtements par ailleurs sont lourds, ce qui révèle une influence bourbonnaise. La douleur creuse les visages. Tout cela devait impressionner les fidèles ».

     

     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires