•  

    La nuit à moins d'une minute ..

     

    toujours un bel instant quand le soleil descend !

     

     

     

     Etre en forêt, voir le soleil descendre  plus un bruit bel instant où c'est plus le jour mais pas encore la nuit  les oiseaux se cachent dans les branches ..


    3 commentaires
  •  

     

    Nicolaï GRESCHNY


     


    "Sur la palette du peindre s'étalent les fragments de sa vie et la constellation des couleurs  révèle à qui sait le voir les secrets de son âme"  nous dit Vincent Roux...


    :


     


    Nicolaï GRESCHNY   né à Tallin, Estonie en 1912  mort  en 1985 à La Maurinié 81430 MARSAL


    Un peintre au nom à consonance mi-grecque, mi-russe, Greschny, qui a couvert, dans une quasi clandestinité un hectare (10.000 m2) de fresques dans  le Tarn  ?


     


      Nicolaï est enterré. dans "sa" basilique " orthodoxe "., qu' il a construit de ses mains selon les canons classiques et l'a revêtu d'icônes.( pour pouvoir se marier selon le rite byzantin) à la " Maurinie ", au bord d'un méandre du Tarn non loin d'Albi ..


     


    Une extraordinaire vie  : que dire un roman du 20ème siècle .. (à découvrir sur son site ) 


    Ses ancêtres furent condamnés par Ivan IV le terrible, à perpétuité au métier de peintre d'icônes pour avoir opté contre Moscou, en faveur du schisme orthodoxe, dit des " Vieux Croyants ".C'est ainsi qu'après migration d'Ukraine aux pays Baltes, où Nicolas va naître, fils de Pope et de peintre. avec tout le savoir théologique et artistique de la tradition  (une l'héritier d'une lignée ininterrompue de fresquistes,)


    1933 il  fuit devant les nazis à Vienne il peint des icônes qu’il vend pour subvenir à ses besoins,( ce qui est contraire à la tradition sacrée des icônes).... 1938 Venise .. en  mai 1940 :  il est arrêté à Orléan comme apatride - On lui vole son trésor : les " Podlinniks ", c'est à dire la collection familiale de tous les modèles de l'art byzantin (le plus grand regret de sa vie)


     Battu et maltraité, il est envoyé au camp de Saint-Cyprien, il s'en évade  grâce à l’évêque de Perpignan.;... 1942 il arrive à Albi ...


     à suivre ..

     

     les fresques de Nicolaï

     les fresques de Nicolaï

     les fresques de Nicolaï


    4 commentaires

  • 2 commentaires
  •  

     Penne 81

     

     

     

    Penne

                                                Nid d’aigle ou citadelle du vertige  ???

     

     

    Penne,  vieux bourg sur un  piton rocheux  de la pittoresque rive gauche  de la rivière Aveyron .

     

     Tout en haut  son château  ruiné  démantelé en 1586 ( aujourd'hui en restauration )   fini de donner tout son charme à ce site remarquable ..

     

     Le château surplombant les gorges de l'Aveyron de près de 400m . a été classé Monument Historique en 1902

     

     Mais nous sommes ici  dans le Tarn...  en bordure du Tarn et Garonne...

     

     Heureusement  La guerre de Troie n'aura pas lieu, même si à 10 km de là, les deux châteaux de Bruniquel sont dans  Tarn et Garonne ... avec un position  presque semblable .

     

    On m'a dit:

     

    "Le château de Penne est en concurrence (gentille) avec son voisin : le château de Bruniquel qui est certes en meilleur état mais Penne a un "je ne sais quoi" qui lui donne un charme fou"..

     

      "Sa sauvegarde s'imposait.. mais tardait à venir "...

     


    2 commentaires
  • Saut du Tarn  (Le Tarn) posté le samedi 30 janvier 2016 15:42

    Fondée en 1824, aux portes d'Albi, par des industriels toulousains, l'usine métallurgique du Saut-du-Tarn n'a cessé de se développer. Spécialisée dès l'origine dans la production d'acier et la fabrication d'outils

      6 kmavant Albi  le Tarn quitte les micaschistes du Massif Central pour rejoindre les terrains argileux tertiaires du Bassin Aquitain.  A Saint-Juéry l’érosion a donné naissance à une chute naturelle de près de20 m,  Cette force hydraulique   va  dès le XIIè siècle  être utiliser par les hommes..Une chaussée  retenue est construite au Saut de Sabo, répartissant l’eau sur les deux rives, et alimentant les nombreux moulins (à blé, à huile), foulons (à papier, à feutre), et martinets (à cuivre) y sont petit à petit  installés.

    Vers 1787, le Marquis F-Gabriel de Solages  pour  travailler  le fer de sa  mine  d'Alban  installe  au Saut de Sabo un fourneau catalan  (150 kgde fer en 6 heures).

    En1793 L'ingénieur Dodun  chercher à  y créer un  usine  métallurgique  il sera stoppé  par le Comité de salut public en 1794, la construction de deux hauts-fourneaux et l'usine est repris par le marquis de Solages associé à Jean-Baptiste Garrigou, négociant de Bordeaux, Deux sociétés sont fondées, mais elles échouent, faute de capitaux: le grand complexe industriel voulu par le vicomte ne verra jamais le jour.

    Aciéries du Saut du Tarn ..fondée en 1824 par des industriels toulousains,. Spécialisée dans la production d'acier et la fabrication d'outils ,  "les  Sieurs Garrigou, Massenet et Compagnie,  acquièrent la quasi-totalité des terrains et droits d’eau de la rive gauche du  Tarn.. avec l'appui du Maréchal Soult pour y construire  un double four à cémenter et 22   martinets hydrauliques  à fin de produire de l'acier et des ébauches de faux qui seront terminées  par  Bazacle Toulouse ..

    1870,la Sociétédes Aciéries du Saut du Tarn est créée, on y installe la fabrication de ressorts

    et un laminoir pour les pioches et atelier  pour la fabrication des pièces forgées sans grands succès

    1876,  l’usine qui emploie désormais 460 ouvriers redevient compétitif pour les faux et les limes,

    1881 c'est l’achat de la concession des mines de fer et de manganèse d’Alban.

     La construction du chemin de fer d’Albi, facilitera tant l’approvisionnement en matières premières que le transport des produits finis, il est  créé un embranchement particulier jusqu’à l’usine.

     La « Société des Aciéries du Saut du Tarn » devient  « Société Anonyme des Haut-Fourneaux, forges et Aciéries du Saut du Tarn » avec un ambitieux programme de développement:

    la construction de 2 hauts fourneaux, de 15 à 20 tonnes par jour

    l’agrandissement de l’atelier de puddlage, et l’ajout de 5 fours à puddler

    l’installation de 2 fours Martin-Siemens

    des ateliers pour la fabrication d’essieux et de bandages pour les chemins de fer

    la construction d’une halle de laminoirs avec un train gros Mill complet et un train petit Mill double.

     1898  création de la première centrale hydroélectrique puis une  deuxième en 1906

    1910, l’usine acquiert de nombreuses machines-outils modernes, qui apportent des résultats très positifs.

    1911, le Saut du Tarn emploie 1300 personnes. Parallèlement, la population de Saint-Juéry a doublé en 20 ans.

    1936, l’entreprise subit adaptation des ateliers et des productions à la semaine de 40 heures, augmentation des salaires, hausse des taxes et impôts divers nécessaires à la mise en application des lois sociales. De 1933 à 1940, le problème du chômage va rester au premier plan.

    1968,la Sociétédes Forges et Aciéries du Saut du Tarn est déclarée en état de règlement judiciaire. 1500 personnes sont licenciées

    1971, La fabrication  de vannes permet à l’entreprise de démarrer une période de prospérité, qui va durer jusqu’en 1976. pour les marchés en pleine expansion du gaz et du pétrole, le Saut du Tarn fait construire en 1970-71 un nouveau bâtiment, équipé de machines modernes., elle  développe un secteur des vannes pour les sous-marins nucléaires. Cet essor entraîne une progression de l’effectif, qui repasse à 2000 en 1976.  avant d'être mise à nouveau en règlement judiciaire en novembre 1981. la fin du Saut du Tarn est annoncée en mars 1983, et sa liquidation est terminée dès avril 1984.

    1995, le musée du Saut du Tarn a ouvert ses portes dans l’ancienne centrale hydroélectrique no 1 il retrace  160 ans de l’histoire du Saut du Tarn...

     

    lien permanent

    Bonne Année 2016  (Le Temps) posté le samedi 02 janvier 2016 20:39

    Bonne  Année 2016

    Bonne Année 2016....!!!

     

    On dit que l'homme sait rire dès sa naissance ..

    Bonne Année 2016....!!!

    Philippe Geluck a raison :" Être vieux, c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres "..

    Alors à l'aube de cette nouvelle année, tous mes vœux pour cette année 2016 : que la santé,  la joie, le bonheur et la réussite inondent votre vie !

    Bonne Année 2016....!!!

    Amitié

    lien permanent

    Joyeux Noël  (Le Tarn) posté le vendredi 25 décembre 2015 10:18

    Joyeux Noël  chez vous

    Petits lutins de Noël

     

    Petits lutins avez-vous veillé
    à ce qu'il n'ait rien oublié ?
    Avez-vous pensé aux bonbons, aux sapins ?
    Avez-vous mis de la neige sur son chemin ?
    Dans sa poche trouvera-t-il le cahier ?
    Le grand cahier avec la liste des enfants sages
    Et puis, dans un petit, tout petit étui, ses lunettes
    Pour lire leur nom la nuit
    Alors maintenant ouvrez la porte du garage !
    Père Noël partez bien vite
    et bon voyage !

     

    lien permanent

    La grande aigrette  (Les petites et les grosses b?tes) posté le mardi 22 décembre 2015 11:47

    la grande aigrette au bec jaune,

     Aussi grande qu'un héron cendré parfois nommée héron blanc  par les pêcheurs

     Elle peut vivre plus de 20 ans ...Mais  l'engouement pour ses  belles plumes  afin d'orner les chapeaux des dames l'avait mise en danger....

     

    "Un jour, un héron blanc, sur le bord d’un étang,
    Allait nonchalamment, tout en se dandidant....
    Il avait le bec vif, un fort bon appétit,
    Avalant goulûment le gros et le petit,...
    Si bien qu’il en avait le ventre plus que rond.
    Soudain, en son long bec, il attrapa tout vert
    Un grenouilleau tremblant tel un singe en hiver.
    Il l’aurait avalé, s’il n’avait argumenté,...
    « Messire le Héron, avant de m’avaler,
    Songez que je ne puis nullement vous caler
    L’estomac plus que plein, sans vouloir vous vanter.
    N’étant pas parvenu à ma mâturité,
    Vous n’auriez nul profit à ainsi m’engloutir.
    Vous me retrouverez dodu dans l’avenir....... 

     La morale de ce conte est qu’il n’est pas vain
    De plaider sa cause, même au bord du ravin.
    Si vous devez plaider, choisissez cependant
    Qu’un repas soit fini : pas avant ou pendant.
    L’échec est assuré.....
    Lorsque nos tout-puissants qui règnent ici-bas
    Songent à protéger notre Mère Nature,
    Après l’avoir soumise à toutes les tortures,
    C’est que le gain présent à l’appétit suffit,
    Et que ce bref répit est un futur profit ."

    Jean-Pierre Lastrajoli

    lien permanent

    Mondilhan  (Le Gers) posté le lundi 14 décembre 2015 11:45

    "Pourquoi gravis-tu la colline ? ...

    C'est pour mieux regarder la plaine. Je n'ai compris la plaine qu'en la voyant du haut du sommet."
     Charles De Gaulle   d'Oxford  1941

     

    Mondilhan  bastide  créée en 1264 et pour cause .

    Aujourd'hui petit bourg autour de son église Saint-Barthélemy  voit venir à lui le tourisme grâce à  sa table d'orientation.  

    Mondilhan un" Puy " dirait-on en Auvergne   mais ici on est en Pays de Comminges, c'est pour cela qu'on donne sur cette commune  deux altitudes minimale 244m maximale 390m. Vers le  Sud la vue  n'est arrêtée que la  totalité de la chaîne des  Pyrénées ...Le soleil se lève  d'un côté pour se coucher de l'autre

     

     

    "J'ai découvert ce secret : après avoir gravi une colline, tout ce que l'on découvre,

     c'est qu'il reste beaucoup d'autre collines à gravir."

    Nelson Mandela Un long chemin vers la liberté

    lien permanent

    |

    votre commentaire