• Saint-Antoine

    Saint-Antoine

    Saint-Antoine

    Saint-Antoine

     

    La chasse de Saint-Antoine : offerte en 1648 par Jean du Vache ; En bois de poirier bruni et appliques d’argent, Est l’œuvre de l’artiste grenoblois  Jean Eynardon ( 6 scènes extraites de la « vie d’Antoine » sont représentées  sur les deux faces. Les côtés sont ornés des armoiries du donateur .

     

     

     

    « Au diocèse de Vienne se trouvait jadis une ville appelée La Motte, aujourd’hui Saint-Antoine ; c’est là qu’est situé le monastère de ce nom »

     

     La Motte-au-Bois ou la Motte forestière ? jusqu’au XI° siècle et « la mythique arrivée des reliques  de l’ermite égyptien »

     

    St-Antoine donne une impulsion au village les guérisons et les miracles attirent  les pèlerins..

     

     En 1088, Les Bénédictins d’Ales  viennent surveiller la construction de l’église qui va abriter les reliques et créent un prieuré…

     

    Au XII° siècle les sœurs et frères Hospitaliers  fondent la  Maison de l’Aumône et la maison des Pauvres (fondations laïques) avec l’appui du Saint-Siège et en implantent dans toute l’Europe : Italie ,Flandre, Allemagne.

    Saint-Antoine

    Saint-Antoine

     

     Avec son premier Maître Pierre Sofred (1200) l’ordre se voit octroyer des exemptions de péage et tributs…C’est la querelle les Bénédictins sont « rappelés » en Provence.. Les Hospitaliers se voient élevés au rang de chanoines réguliers et la maison de l’Aumône est érigée en abbaye..

     

      L’Ordre de Saint-Antoine fut créé  le 13 avril 1298 « Statuta monasterii sancti  Antonii Viennensis » 

     

     

    Le flux des malades venus implorer la clémence du saint fait naître l’Hôpital des « démembrés » et l’Hôpital des « infects »  avec médecins, apothicaires et chirurgiens… instruments chirurgicaux  et amputation à la scie.. (Peste de feu (945), ardeur mortelle ( 1039), feu infernal (1105), mal des ardents feu saint Antoine…) 

    « Les Antonins utilisait aussi des baumes dans la composition desquels entraient des plantes (pavot, verveine, renoncule, gentiane, etc.), enfin il y avait le saint vinaigre dont on peut penser que l’effet vaso-dilatateur était utile. »

     

     

    « Le palais Imppérial de la dynastie Tang à Gaillac Gaillac Fééries de Chine 2018 2019 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Février 2019 à 19:21

    J'ai appris bien des choses en lisant ton article et je t'en remercie.

    Bon dimanche

    2
    Dimanche 3 Février 2019 à 11:07

    Guérisons et miracles , parution très intéressante Michel. J'ai bien apprécié d'en apprendre tant ...

    Bonne journée, Amicalement, Christiane

    3
    Dimanche 3 Février 2019 à 16:33

    que de richesses et belles photos dans cet article ! merci Michel, bon dimanche, bises 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :