• Autour de Cordes

     

    Autour de Cordes

     

    Si Cordes bastide albigeoise, Perché au sommet du puech de Mordagne, est dotée d'un patrimoine gothique exceptionnel….Elle a été construite qu’en 1222 par le comte Raymond VII de Toulouse.

     

    Les Romains  avaient bien avant exploité « Vitis Vinifera » un autre patrimoine de la   région…

     

    Le vignoble ancien du  Gaillacois.  « l’existence, dans la forêt de Grésigne, de « Vitis Vinifera » nom latin de la vigne sauvage, une plante qui a existé bien avant l’homme »…Mais les Gaulois buvaient.. de la bière !! 

     

     

    La vigne , grâce  aux Romains, a trouvé au  bord de la vallée du Tarn, au nord-ouest du département actuel, un terrain idéal :  l’influence méditerranéenne, l’humidité océanique et l’apport bénéfique du vent d’Autan.

     

    « A l’époque romaine le terroir de Gaillac fut parmi les premiers dignes de ce nom avec le Côte-Rôtie et l’Hermitage. »

     

    « Le site archéologique de Montans révèle la production d’amphores destinées au stockage et au transport du vin, témoignant de leur usage à l’époque gallo-romaine. »

     

    En 920, l’archidiacre Benebert fait au chanoine d’Albi une donation de vignes sur la commune actuelle de Gaillac. En 951 à Vieux , une colonie de religieux donne à ses vassaux des terres à planter en vigne. Enfin en 972, l’évêque d’Albi donne à l’Abbé de Saint-Michel la ville de Gaillac et des vignobles alentour. L’implication et l’organisation des moines dans le développement du vignoble seront déterminantes, ainsi que la proximité du Tarn, principal outil du rayonnement des vins de Gaillac en Europe.

     

    Même les Anglais durant la guerre de Cent Ans apprécièrent les vins de Gaillac, et Richard III commanda régulièrement une barrique de « mustum et muslum » (moût non fermenté et vin mêlé de miel). Henri III fait venir 20 barriques par an. Raymond III et les comtes de Toulouse, les rois de France, de Philippe le Bel jusqu’à Louis XVI, en passant par François 1er, tous plébisciteront ces vins ayant grandis et mûris au bord du Tarn. Les guerres de religion vont donner un coup d’arrêt au dynamisme économique de la région

     

    Le Bordelais va profiter de sa situation géographique privilégiée et du jeu des alliances pour imposer des restrictions dures au vins de Gaillac, jusqu’à l’Edit de Turgot en 1776. La crise du phylloxéra va être catastrophique pour la région, et les deux guerres mondiales vont parachever le tableau..

     

    « Ciel avant l’orage »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Avril à 08:34

    Bel article.C'est une citée unique dans un site remarquable

    Beau clip

    Bonne fin de semaine

    2
    Vendredi 20 Avril à 10:23

    a consommer avec modération, ils ont une bonne réputation les vins de gaillac...

    la rééducation se passe bien , je ne suis pas encore prêt pour le marathon du Médoc !!!

    Bon weekend ...Jacques

    3
    Vendredi 20 Avril à 14:31

    Magnifique vidéo, bel article Michel et pour moi un sujet unique car pas beaucoup de raisins dans ma région d'exil .

    Merci pour le partage.

    Soleil, soleil, profitons en , la météo doit changer ...

    Printemps bien capricieux et attention : un verre oui ...après lol lol

    Bon week end et bises amicales de Christiane

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :