•  

    Vol d’essai

     

     

     

    Enfin un coin de ciel bleu .. Pour entrevoir  ces drôles d’oiseaux  qui viennent chaque jour,  trop souvent dans les nuages, faire un vol d’essai  au dessus du Tarn. Toute une histoire La caravelle, Concorde .. Puis ce fut

     

     

    Airbus qui a été créé en 1970 avec  A300 etc …. l'évolution de la structure, du fuselage, comme de la voilure  est remis en cause chaque jour…

     

     

     

    Pour mieux affronter la concurrence il faut opposer les motoristes, Pratt & Whitney, Rolls-royce, CFM (coentreprise entre la société américaine General Electric et la société motoriste française Safran Aircraft Engines, anciennement SNECMA)…. Pas question de laisser le monopole du long courrier Boeing etc …

     

    « Le motoriste CFM estime le marché mondial à 500 milliards de dollars sur les vingt prochaines années, avec 40.000 livraisons de moteurs »

     


    6 commentaires
  •  

    Autour de Cordes

     

    Si Cordes bastide albigeoise, Perché au sommet du puech de Mordagne, est dotée d'un patrimoine gothique exceptionnel….Elle a été construite qu’en 1222 par le comte Raymond VII de Toulouse.

     

    Les Romains  avaient bien avant exploité « Vitis Vinifera » un autre patrimoine de la   région…

     

    Le vignoble ancien du  Gaillacois.  « l’existence, dans la forêt de Grésigne, de « Vitis Vinifera » nom latin de la vigne sauvage, une plante qui a existé bien avant l’homme »…Mais les Gaulois buvaient.. de la bière !! 

     

     

    La vigne , grâce  aux Romains, a trouvé au  bord de la vallée du Tarn, au nord-ouest du département actuel, un terrain idéal :  l’influence méditerranéenne, l’humidité océanique et l’apport bénéfique du vent d’Autan.

     

    « A l’époque romaine le terroir de Gaillac fut parmi les premiers dignes de ce nom avec le Côte-Rôtie et l’Hermitage. »

     

    « Le site archéologique de Montans révèle la production d’amphores destinées au stockage et au transport du vin, témoignant de leur usage à l’époque gallo-romaine. »

     

    En 920, l’archidiacre Benebert fait au chanoine d’Albi une donation de vignes sur la commune actuelle de Gaillac. En 951 à Vieux , une colonie de religieux donne à ses vassaux des terres à planter en vigne. Enfin en 972, l’évêque d’Albi donne à l’Abbé de Saint-Michel la ville de Gaillac et des vignobles alentour. L’implication et l’organisation des moines dans le développement du vignoble seront déterminantes, ainsi que la proximité du Tarn, principal outil du rayonnement des vins de Gaillac en Europe.

     

    Même les Anglais durant la guerre de Cent Ans apprécièrent les vins de Gaillac, et Richard III commanda régulièrement une barrique de « mustum et muslum » (moût non fermenté et vin mêlé de miel). Henri III fait venir 20 barriques par an. Raymond III et les comtes de Toulouse, les rois de France, de Philippe le Bel jusqu’à Louis XVI, en passant par François 1er, tous plébisciteront ces vins ayant grandis et mûris au bord du Tarn. Les guerres de religion vont donner un coup d’arrêt au dynamisme économique de la région

     

    Le Bordelais va profiter de sa situation géographique privilégiée et du jeu des alliances pour imposer des restrictions dures au vins de Gaillac, jusqu’à l’Edit de Turgot en 1776. La crise du phylloxéra va être catastrophique pour la région, et les deux guerres mondiales vont parachever le tableau..

     


    3 commentaires
  •  

    Ciel avant l’orage

     

     Voir du bleu dans le ciel fut longtemps  impossible, seul le Vent D’Autan   (ce vent  du sud qui rend fou ) est capable de chasser  d’occitanie  les nuages trop gris … Oui ne pas confondre avec la Tramontane  ce vent du nord qui nous apporte pluie et froidure … des opposés dit-on .

     

     Hier encore  Cumuls, Cirrus, Stratus  nous cachaient soleil et ciel bleu ..

     

    L’Autan  arrive  et disperse avec force   ces gros nuages puis la chaleur du soleil les  transforme en  cumulonimbus qui traversent l’azur à grande vitesse pour porter l’orage plus loin .. Mais  lorsque l’Autan faiblit  c’est nous qui avons  encore la pluie !

    Ciel avant l’orage

    Ciel avant l’orage

    Ciel avant l’orage

    Ciel avant l’orage

    Ciel avant l’orage

     


    4 commentaires
  •  

    Huppe fasciée

     

    (L’hirondelle qui fait le printemps …)

     

    Ce spectaculaire visiteur est un splendide oiseau avec appendice plumeux sur sa tête. On le dit timide pourtant  il aime venir près de la maison, mais ne fréquente pas  mes mangeoires car son assiette est faite de chenilles, de larves, de fourmis.

     

    Il passe l’hiver en Afrique…. Voilà quelques jours qu’on entend  son chant et qu’il se montre ..

     

    Un signe  certain que le printemps arrive enfin .. !!

     

     

     

    La huppe fasciée sa crête lui a valu son nom !!

     

    Son long bec  gracile légèrement arqué lui est utile pour extraire du sol larves et  insectes.

     

    Sa huppe érectile de  plumes roussâtres au bout noir qu’elle déploie  quand elle se pose sur un tronc ou au sol… ( C’est aussi un moyen d’effrayer un éventuel prédateur, c’est aussi cette La huppe fasciée picore sa nourriture au sol en trottinant et hochant la tête : larves d’insectes, orthoptères, papillons, araignées, limaces, vers, myriapodes, petits lézards.

    Spectaculaire visiteur

    Spectaculaire visiteur

    Spectaculaire visiteur

    Spectaculaire visiteur

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Tout est Blanc

     

     L’Hiver, la neige

     

    Voilà Les arbres Avec Du sucre Sur le nez

     

    La route Toute Poudrée Le ciel Enfariné

     

    La neige A tout changé.

     

    Anne-Marie Chapouton

     

     

     


     
    Le mauvais temps semble toujours pire lorsqu'on le regarde à travers une fenêtre.                  John Kie

    Tout est Blanc

    Tout est Blanc

    Tout est Blanc

    Tout est Blanc

     

     

     

    Dans la nuit de l'hiver

     

    Galope un grand homme blanc

     

    C'est un bonhomme de neige

     

    Avec une pipe en bois,

     

    Un grand bonhomme de neige

     

    Poursuivi par le froid.

     

    Il arrive au village.

     

    Voyant de la lumière

     

    Le voilà rassuré.

     

    Dans une petite maison

     

    Il entre sans frapper ;

     

    Et pour se réchauffer,

     

    S'assoit sur le poêle rouge,

     

    Et d'un coup disparaît.

     

    Ne laissant que sa pipe

     

    Au milieu d'une flaque d'eau,

     

    Ne laissant que sa pipe,

     

    Et puis son vieux chapeau.

     

    Jacques Prévert

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires