•  

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire ,

     

     Romans et  Bourg de Péage  sur Isère. Une histoire de pont.

     

     En 810 Saint Barnard Archevêque de Vienne, ami de Charlemagne, crée là   un monastère Bénédictin et sa résidence d’été en bordure de l’Isère.

     

     Le passage de l’Isère  rivière torrent se faisait  là par un gué connu des romains , puis par un bac  et enfin un premier pont  en 1030.

     

     En  1240  l’archevêque de Vienne  Jean de Bernin fit construire les premières piles en pierre. Mais aussi prélevait pour le Chapitre de St Barnard  un droit de pontage grâce à la maison du « Péagier » située sur l’autre rive. Un bourg s’y développera face  à la ville de Romans et son  chapitre de Saint Barnard.

     

    L’humble monastère devient vite un Chapitre riche et puissant,  face « à la tyrannie barbare de la constitution féodale » du chapitre, les Romanais se révoltent en 1280. Ils sont  condamnés à construire « Mont-Séguré » une forteresse refuge pour les chanoines jusqu’en 134 avant de venir prison.(Mandrin y coucha) Aujourdhui  de cette place forte il ne reste qu’une Tour avec un Jacquemart.

     

    C’est en l’église Saint-Barnard de Romans , le 30 mars 1349 que le Dauphin Humert II signe  l’acte de transport de ses états à la couronne de France..

     

    Le lendemain Philippe VI de Valoi est à Romans. Le 16 août 1349 le fils du Roi, nouveau Dauphin, établit sa résidence dans le couvent des frères Mineurs de Romans… Le 15 mai 1949, les Romanais ont fêté les 600ans du rattachement du Dauphiné à la France ….

     

     

     

    1576  cahier de doléance et Ėtats Généraux de Blois,  1579  Catherine de Médicis séjourne à Romans, 1580 « Les "rebelles"  se recruteront parmi les artisans du textile de Romans » , (la première activité économique de la ville)

     

     

     

    1580 le Carnaval de Romans : « Pendant quinze jours, en février 1580, les habitants de la cité de Romans ..se sont déguisés, masqués de toutes les manières. Ils ont dansé à perdre l'âme, joué, couru, concouru, défilé. Ils se sont défiés entre artisans et notables dans le happening quotidien du Carnaval. Un théâtre populaire et spontané opposait rue contre rue, confrérie contre confrérie. Puis, au terme d'une embuscade, montée par le juge Guérin, personnage de Série Noire, les Romanais se sont entre-tués. »

     

    (Emmanuel Le Roy Ladurie)

     

     

     

    C’est en l’église du couvent des Cordeliers de Romans que le 10 septembre 1788, les Etats Généraux du Dauphiné s’assemblent (22 jours en septembre et 16 jours en janvier)

     

     Le 22 juillet 1888 Sadi Carnot est à Romans pour  poser la première pierre  du monument du centenaire des Etats Généraux du Dauphiné.

     

    Le couvent des Cordeliers (Frères Mineurs) fondé en 1231 par Jean de Bernin abrite la Mairie depuis 1790 (Son église construite en 1252  a été détruite en 1802)

     

     

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

    Romans –Bourg-de- Péage toute une histoire

     

    C’est bien  ce gué  puis ses ponts qui ont fait de Romans Bourg de Péage  un point  stratégique de la vallée du Rhône .. En 1814 le pont est miné pour arrêter les troupes autrichienne.. 1870 le pont ne sera pas détruit mais les autrichiens occuperont la ville …

     

     le 18 juin 1940  « l’ autorité militaire française se replie sur la rive gauche » (Bourg de Péage) les ponts sont détruits les allemands arrivent le 22 « et les obus français tombe sur la ville, alors que les projectiles allemands sont dirigés sur Bourg de Péage » L’Armistice  est signé le 25 juin » les allemands quittent la ville le 5 juillet 40 pour y revenir en septembre 43….

    Romans porte du Vercors ….Le 22 août 1944 le Maquis libère la villes…les américains arrive le 23. mais le 27 août les allemands réoccupent la ville pendant 3 jours ..Toujours cette histoire de Pont !!

     

    Romans  c’est la Pogne, les Ravioles…ce fut longtemps « La capitale de la chaussure »

     

    C’est aussi la ville d’une des premières églises en béton armée (gothique-moderne) Réalisée en 1938 par  François Béranger avec une « Notre-Dame » de 7 m à 45m du sol.

     


    1 commentaire
  •  

    Les violettes  2019

     

    Hier encore c’était l’hiver, voilà  deux  jours que le  soleil est de retour  et c’est la magie …des violettes  

     

     

     

    Les violettes sont parfois bourgeoises voire même mondaines et cabotines. Elles posent par exemple pour Édouard Manet, en bouquet sur une table ou dans l’échancrure de la robe de Berthe Morisot….

    Les violettes  2019

    Les violettes  2019

    Les violettes  2019

     

     

     

    Les  violettes, le troubadour occitan  Claude Nougaro les a chantées :

     

    « … Ô mon pays, ô Toulouse
    Un torrent de cailloux roule dans ton accent
    Ta violence bouillonne jusque dans tes violettes ... »

     

     Un autre m’a dit :

     

    « Il faut ramper par terre pour tirer le portrait de Mademoiselle Viola.. »

     


    5 commentaires
  •  

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn.

     

     

     

    « Un petit village
    que l’on croirait sorti d’un conte ou d’un autre âge,

     

    il se blottit, discret, le long de la forêt qui

     

    l’égaye de notes en la, en mi, en ré…… »

     

    (Renaud et poésie)

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn

    Saint Michel-de-Léon  81330 Tarn

     

    Quand l’homme est loin du bruit son esprit se refonde il récupère un peu de son humanité, la clameur des villes tue la fraternité.

     

    Le Dadou encore petite rivière, dans ce minuscule cirque de verdure vient recevoir là, la cascade de la Boudine  sortie d’entre les quatre maisons du village de Saint Michel-de- Léon. Le chante des eaux mêlées  remonte jusqu’au clocher de la petite église … Bel endroit loin du monde..

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

    Le grand portail de l’abbatial de Saint-Antoine

     

     

     

    « L’église abbatiale de Saint-Antoine  est tenue pour l’une des plus pures expressions de l’art gothique dans le Sud-Est de la France »

     

     Commencée à la fin du XIII° siècle 1280,  1337 reprise des travaux  (suite au retrait des bénédictins en 1297 par la bulle  de Boniface VIII) l’église sera terminée à la fin du XV° siècle au moment de l’apogée de l’Ordre des Antonis .(  plus deux cents commanderies en Europe) 

     

    Imposante église, à la façade massive qui  semble inachevée dans son élan vers le ciel.

     

    «Façade d’une intimidante majesté »

     

    Presque en opposions  avec l’élégance et la qualité de ses magnifiques sculptures.

     

     

     

     

     

     Le grand portail :

     

    « La voussure supérieure est occupée par 20 couples d’anges. Au sommet de la voussure médiane trône Dieu le Père entouré d’anges, de chérubins, et de séraphins. La voussure inférieure montre douze personnages  assis, qui représenteraient des prophètes, dont Moïse (avec son front cornu et ses tables de la Loi) »

     


    3 commentaires
  •  

    Pierre-Chauve 

     

    Du Col du Tourniol,  plus de 60 ans que je  pratique…

     

    La grimpée jusqu'à l'immense croix dressée au sommet de Pierre Chauve.de là       «  la vue est fabuleuse » :

     

    à Ouest  la plaine de Valence  en arrière c’est l'Ardèche,

     

    à l’Est le Vercors  jusqu'à la Grande Moucherolle.

     

    à 1300 m Éole apporte de la fraîcheur…

    Pierre-Chauve

    Pierre-Chauve

     

     

     

    Le matin parfois c’est un moment magique, « comme en Bretagne on a la mer à ses pieds » On  est au-dessus des nuages puis le soleil arrive et la mer monte  vous enveloppe  avant de s’évaporer  dans le bleu du ciel ..

     

     

     

    La croix de Pierre-Chauve garde aussi quelques mauvais souvenirs

     

     1944,  la prise du Vercors…

     

    Mais aussi le lundi 10 avril 1989 30 ans déjà.

     

    Une  erreur de navigation dans le mauvais temps …et c’est

     

    la catastrophe aérienne du Fairchild FH 227B n° 532 ...

     

    « Vers 21 h 10, la tour de contrôle de Mont-Verdun, près de Lyon, perdait le contact radio avec le Fokker 27. Huit minutes  avant l'atterrissage à Valence. »

     

    Les restes de l'avion avec ses 19 passagers, dont 3 enfants, plus les 3 membres d'équipage « sont localisés au pied de la «Pierre-Chauve», une falaise qui s'élève comme une muraille au-dessus du col de Tourniol »

     

    (Les mauvaises conditions météorologiques  auraient amené le pilote à virer trop près des montagnes avant d’entamer sa descente sur Valence)

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires