• Les derniers bateliers du Canal Royal des Deux Mers

     

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers 

     

     1981, Images  des derniers bateliers  ou  une mort annoncée !

     

     

     

    IL y a 37 ans, pour  un livre   le Canal du Midi  avait été photographié par Christian Sarramon, suivi d’un texte de Odile de Roquette-Buisson avec une documentation d’Isabel Lefebvre .

     

    En  1981

     

    Il avait juste trois siècles ! !!! 

     

    Que le Canal  Royal des Deux Mers était officiellement ouvert

     

     

     

    Dans le préambule de son édit de mise en œuvre,  en 1666 :

     

     Louis XIV  affirme:  

     

    «  Ce sera un grand ouvrage de paix ; bien digne de notre application et de nos soins, capable de perpétuer aux siècles à venir la mémoire de son auteur, et d’y bien marquer la grandeur, l’abondance et la félicité de notre règne » 

     

     

     

    Ce 15 mai 1681 fut :

     

     Jour inaugural de cette route liquide

     

    «  Le Canal  Royal des Deux Mers »

     

    Les barques de Toulouse partant en  « Grand charroi et grande pompes à la foire de Beaucaire, derrière le brillant équipage des Grands du Royaume venus de loin pour ce canal rêvé depuis le règne d’Henri IV

     

    (l’oeuvre de Pierre Paul Riquet après vingt ans « de génie et d’effort)

     

     

     

    ( Il faut savoir qu’entre   Cette et Beaucaire,

     

     « après l’étang de Thau, il existait déjà et depuis fort longtemps  une voie d’eau allant jusqu’au Rhône » )

     

     

     

    (  L’inventeur du canal du midi avait quitté sa Montagne Noire pour rejoindre son tombeau dans l’église St Etienne de Toulouse …( Pierre Paul Riquet 1609-1680)  son fils venait  de reprendre le flambeau)

     

     

     

    « De Toulouse à étang de Thau  45 000 arbres furent plantés pour  maintenir les francs bords de la voie d’eau. Les essences avaient été choisies avec une très grande connaissance des climats parcours : Peupliers, saules, ormeaux et chênes pour le pays aquitain, pins parasols et muriers pour le Languedoc, cyprès et oliviers pour la Méditerranée.

     

    Oliviers et muriers ont disparu ; les peupliers ont été remplacés par des platanes dont les feuilles imputrescibles  engorgent le font du canal (ils connaissent aujourd’hui la maladie)  les résineux demeurent »

     

     En 1981 il restait encore  quelques mariniers dont les dynasties ont commencées du temps de  Riquet (libres, maîtres à bord après Dieu )

     

    « Juste trois siècles ! » Aujourd’hui reste la plaisance,  un canal menacé de n’être qu’un monument historique, mais plus le rêve de Riquet d’artère économique faute de modernisation .. 130 péniches en 1975   … 60 en 1978 Les bâteaux Rhin-Rhône trop gros ne peuvent joindre Bordeaux faute d’aménagement du canal du Midi ..

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers

    Les derniers bateliers  du Canal  Royal des Deux Mers

     

    « Le rouge-gorge Tout est Blanc »

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Février à 13:53

    J'aurais tant aimé être sur la péniche, un de mes rêves encore jamais réalisé Michel.

    Maintenant tout est mécanisé, dommage, des métiers qui s'en vont .

    Le grand-père de mon mari décédé était gardien de phare, il n'y en a plus non plus.

    J'ai aussi beaucoup aimé la lavandière, sela me rappelle des souvenirs chez mes grands-parents paternels,

    j'accompagnais avec grand bonheur ma grand-mère et cela papotait, papotait et tapait, tapait sur le linge lol lol tellement loin de ma vie de petite citadine.

    Merci pour ta jolie vidéo, des beaux reflets et des détails bien instructifs .

    Je ne m'enuie jamais chez toi.

    Ici gla, gla, soleil, soleil ouf, pas de neige .

    Bonne journée Michel,

    Amicales bises de Christiane

    2
    Mardi 27 Février à 14:34

    merveilleuse promenade dans ce coin que je découvre. Tout est ravissant. Elle est bien belle partout notre France.

    3
    Mardi 27 Février à 15:04

    Quel bel article sur ces bateliers.Tout se perd tout va trop vite dommage.

    Reste quelques souvenirs et pas mal de documents heureusement

    Bonne soirée.

    4
    Lundi 26 Mars à 11:12

    tout une histoire ces bateliers, nous en avions en Auvergne qui montaient jusqu'à Paris ...

    Un mois demain que je suis immobilisé, vu le temps d'aujourd'hui il n'y a rien à regretter, il pleut depuis e matin...

    Bonne journée Jacques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :